Miley à propos de la vidéo We Can\’t Stop

le

Comment as-tu réagi lorsque tu as remarqué que tu as battu le record VEVO pour le plus de vus en l’espace de 24h ?

Je pense que c’est très cool de pouvoir poster une vidéo en ligne car j’aime le fait d’avoir la possibilité de voir tous les commentaires de fans et observer la vitesse à laquelle les gens s’attachent à We Can’t Stop.

Quand la vidéo a atteint les 10,7 millions, j’étais vraiment très contente car c’est la première fois que j’ai imposé un concept, je devais trouver par moi-même le réalisateur et j’étais vraiment pointue. Je ne voulais personne d’autres que Diane Martel pour tourner le clip parce que je pense que c’est la seule personne qui a pu comprendre le concept de cette vidéo. Je pense que c’est quelque chose (le clip) qui appartient vraiment à certains groupes de ma génération qui savent où la musique se dirige.

Trouver un réalisateur qui peut capturer ces moments, c’est compliqué car c’est quelque chose qui est trop spécifique, Los Angeles, les gens qui vivent à Los Angeles donc j’ai su que Diane était la personne qu’il fallait, elle a toujours travaillé pour Pharrell donc je lui faisais vraiment confiance. Quand j’ai battu le record sur VEVO, c’était totalement fou, alors j’étais bien évidemment heureuse.

Quelle a été la meilleure scène à tourner et pourquoi ?

Je voulais vraiment faire du vélo dans mon clip et le vélo dans le clip se trouvait dans la maison de cette femme où nous avons tourné le clip vidéo, c’était dans sa chambre. Nous sommes arrivés, nous avons vu ce vélo d’exercice en plein milieu de la pièce et nous nous sommes dit : « Qu’est-ce que c’est ? » et elle nous a dit qu’on pouvait l’utiliser et bien sûr que je voulais l’utiliser et me voilà avec mes talons en train de pédaler ! C’était ma scène préférée, très fun à tourner. J’ai trouvé ça très atypique d’utiliser le vélo de cette dame qui vivait vraiment là, son vélo !

Comment le concept de la vidéo de WE CAN’T STOP est venu en tête ?

J’ai été vraiment créative pour cette vidéo, j’ai appelé Diane et je lui ai parlé de toutes ces choses complétement folles et ces fêtes auxquelles j’étais invitée. Par exemple, mes amis et moi…nous sommes complétement fous avec cette pinata aux hot-dogs et les faux animaux empaillés qu’on traîne, tout ça se base de réelles fêtes où nous avons pu aller. Quand Diana entendait ces histoires, ces concepts, on a vraiment essayé de trouver un moyen pour faire de ça quelque chose d’assez réaliste pour que les gens regardent la vidéo encore et encore et voient tout le pouvoir de celle-ci, mais aussi le côté glamour, le côté léché de la vie à Los Angeles. Nous voulions que les gens la regardent car le fait que ce soit très travaillé, on a voulu donné cette impression de photoshoot en mouvement, nous voulions que les gens comprennent cette impression de photoshoot qui prend vie, qui se transforme en une sorte de fête gigantesque.